Journal de Maternité #10 : Non, vous n'avez pas le droit de nous humilier parce que l'on allaite.

J'allaite ma fille depuis presque un an et durant ce temps, j'ai pu assister en tant que première personne concernée (avec mon enfant) aux regards méprisants, humiliants et déplacés de plusieurs personnes. J'ai eu "la chance" d'être insultée, rabaissée et jugée parce que ma fille prenait le sein. Parce que je la nourrissais de la manière la plus naturelle qui soit.

Pourquoi ?! Parce qu'en 2017 et selon une certain bien-séance dictée par quelques personnes, une femme doit se cacher pour répondre aux besoins de son tout-petit.

Aparté : Comme souvent sur Internet, je me doit de préciser que chacun est libre d'allaiter ou non. De le faire dans un lieu public - et non "en public" car on ne cherche pas le spectacle, là est toute la nuance - ou pas, de "se cacher" ou ne pas le faire. Si une personne désire être la plus discrète possible, libre à elle de le faire. Si l'une ne veut pas le faire, libre à elle et si pour raisons personnelles vous ne pouvez pas allaiter, ne vous inquiétez pas. Je ne vous juge pas. Je ne suis pas là pour ça.

Photographie : Sarah Eulenberg

Madame, monsieur le donneur de leçon,

J'allaite. Ce n'est pas un crime.
Je donne le sein. Je nourris mon enfant. C'est naturel.

Est-ce normal à une époque comme celle que nous vivons aujourd'hui d'avoir un tel comportement vis-à-vis de l'Allaitement et des femmes ? Je ne crois pas.

Et pourtant, parfois vous nous regardez avec un profond dégoût et nous jugez.
Vous ne nous quittez pas des yeux durant toute la durée de l'allaitement. Vous nous demandez de "faire ça ailleurs" comme s'il s'agissait de quelque chose de sale ou de "sexuel" - Ça c'est la pire idée que vous ayez eue... Vous jugez notre manière de faire. Vous nous sommez d'avoir honte. Vous nous insultez parfois voir nous agressez physiquement pour que l'on se cache.

Non, je n'irai jamais nourrir ma fille dans un lieu où l'on satisfait nos besoins les plus primaires. Je n'irai pas "ailleurs" pour vos beaux yeux. Je ne cacherai pas "ce sein que vous ne voulez pas voir", ce n'est pas sale. Ce n'est pas malsain.

Non, ce n'est pas abuser de ma fille d'un an que de la nourrir. Aucune mère ne pense cela en allaitant. Seul un esprit malsain peut imaginer une chose pareille !
La mère, elle, ne pense qu'à nourrir et l'enfant uniquement à manger.

Il n'y a pas de différence entre nos seins ou vos couverts, ils servent à prendre un repas.

Si vous êtes gênés ? Détournez le regard. Partez. Mais ne nous humiliez pas, nous sommes humains comme vous.

Vos enfants s’interrogent ? Répondez à leurs questions et peut-être auront-ils envie d'allaiter leurs enfants plus tard. Ne nous diabolisez pas... Nous ne sommes pas des monstres.

L'Allaitement dans un lieu public n'est pas interdit par la loi. C'est un droit.

Et enfin, sachez que la fonction première d'un sein est de produire du lait durant la maternité pour offrir à un nourrisson, un enfant, tout ce dont il a besoin. Il étanche sa soif, il apaise sa faim, il se calme, se détend et lui permet de grandir sereinement auprès de sa mère. C'est la meilleure des façons qu'il existe de nourrir un bébé, c'est un lien unique, incroyable et merveilleux qui unit la mère à l'enfant, remplit d'avantages.

Bien à vous.
Et n'oubliez pas que le respect va dans les deux sens.

Cordialement, Une mère qui a choisit d'allaiter.
Et vous, c'est quoi votre super-pouvoir ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous n'avez pas le temps de commenter ?
Cliquez sur le bouton ci-dessus pour m'indiquer que vous avez aimé, ça me ferait très plaisir.

Commentaires

  1. Nous sommes une famille adoptante, les réflexions j'en ai eu...et devant eux : "ah oui il est noir, tu le porte à l'africaine!" non c'est un porte bébé chinois..."vous les avez payé combien?" "tu as de la chance ils sont beaux!" (oui on a choisi sur catalogue...les enfants moches ont les laissent dans les orphelinats) "ah moi je suis admirative, moi aussi mes chiens je les prends toujours à la SPA!" (une éduc spé!!) "ils sont frères? Non mais je veux dire des VRAIS frères?" "leurs vrais parents sont morts? ils s'en souviennent?", et à ma famille on disait "la pauvre, elle a pas pu avoir d'enfants, et pour avoir des blancs c'est tellement longs, ils ont du demander des noirs les pauvres", la dame de la CAF "ah mais ce ne sont pas vos enfants légitimes!!" (ok c'est pur ça qu'on me demande leurs actes de naissances chaque mois depuis 6 mois avec menace de me couper les allocs), et à l'instit de moyenne section "avec cet enfant là, vous pensez pas que ça va faire baisser le niveau de la classe? il parle pas français" (mon fils a mois 3 mois à apprendre le français, et il se trouve qu'il est haut potentiel, et puis le niveau en école maternelle, bon bref), le fil de cette personne au mien "t'es noir, tu seras clochard". J'en oublie, j'en oublie...Et moi aussi on me pense perverse quand je laisse ma fille de 4 ans faire une tétée câlin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ose imaginer... À croire que les enfants naissent sans oreilles. 😓
      Bon courage !

      Supprimer
  2. Hello!
    Comme cet article tombe à pic pour remettres les mauvaises langues en place. C'est fou ça de juger, rabaisser et humilier ainsi. Chacun de manière générale fait comme bon lui semble, allaiter ou ne pas allaiter . Le libre arbitre est bien là pour ça et pour d'autres sujets d'ailleurs.

    Ravie que tu ne changes pas ta vision de voir l'allaitement et de continuer sur ta lancée , tu en as tous les droits , si toi et ton enfant fonctionniez ainsi pourquoi arrêter ? Si cela ne plait pas aux gens qu'ils aillent voir ailleurs ou qu'ils quittent les lieux .

    Bises à toi et Bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Audrey et enchantée de faire ta connaissance !
      Hey oui, que l'on soit allaitante ou pas, cela se passe entre nous. Tu as tout résumé, qu'ils aillent ailleurs mais ne manque pas de respect.
      Bonne soirée/bon appétit.

      Supprimer
  3. Coucou
    Tu as tout résumé dans ton article.
    Chaque femme est libre de choisir le meilleur pour son enfant et n'a pas a se justifier ou a subir des préjudices pour ses choix.
    Le problème se pose dans l'autre sens aussi. Et comme tu sais cela été mon cas. J'étais une mauvaise mère et humilier parce que je donnais le biberon. Donc si j'avais été blogueuse j'aurais fait le même article sûrement mais j'aurai incendié les extrémiste de l'allaitement qui me traitait de mère indigne a une époque où je vivais un cauchemard. Donc notre vécu fait beaucoup aussi je trouve. Mais c'est un éternel problème de société. Les gens ne peuvent s'empêcher de nous juger. Maintenant j'ai mis loulou dans sa chambre depuis 1 mois. Cela se passe très bien et toute la maison dort de mieux en mieux mais voilà encore une fois drs critiques les mères poules qui se scandalisent pcq un bébé a 7mois DOIT rester dans la chambre de ses parents et une autre partie qui me disent "7mois c'est bien tard! A 3mois c'était réglé pour nous!" Mais m**** quoi chacun fait comme il veut et on a pas a se justifier! Je te souhaite un bel allaitement en tout cas en toute sérénité ❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Iness,
      C'est un choix qui regarde la famille avant tout.
      Allaitement ou non, le libre arbitre n'appartient qu'à nous et peu importe nos choix, ils n'ont pas a être sources d'agressions... Comme je te l'ai déjà dis, la bienveillance commence entre adultes, nous sommes l'exemple pour les générations futures - bien qu'ils rectifieront nos petits défauts.
      Merci à toi ❤

      Supprimer
  4. Bonjour à vous toutes/tous,

    Je pense que les gens ont besoin d'avoir beaucoup plus d'éducation à la maternité et à la paternité, et qu'il est parfois très utile de partager ses connaissances plutôt que de juger ou de moquer à son tour celui qui juge et se moque.
    J'ai été par le passé moi-même très dégoutée par cette pratique, avant de trouver ça parfaitement normal et d'y adhérer moi-même. Je liais l'érotisme et l'allaitement au sein, et c'est un peu difficile de voir cet acte comme une chose naturelle lorsqu'on n'a personne autour pour nous guider. Mais certaines mamans n'y aident pas, d'un côté ou de l'autre.
    D'une manière générale, je ne sais pas si notre société apprécie de voir une personne en plein moment de bonheur ou de détente, quelque soit son origine. Les corps dénudés restent gênant pour beaucoup, et il est peut-être plus judicieux de faire les choses petit à petit plutôt que de forcer l'acceptation totale et immédiate.
    Même si l'allaitement est naturel, on peut au mieux le faire discrètement et en faire un moment privilégié entre son enfant et soi-même. En public, c'est possible aussi de toute façon.

    Bonne journée à toutes et à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je pense qu'allaiter est déjà un acte discret, la tête de l'enfant cache le sein. Et je ne crois pas me tromper en affirmant qu'une mère ne s'extasie pas toujours lors d'un instant tétée, lors de ce "moment privilégié". Combien de mère allaite en vacant à leurs occupations et responsabilités : En payant les factures, en signant un quelconque papier, en faisant la queue à la poste ou ailleurs. L'allaitement ne doit pas être - toujours - un arrêt sur image et sur la vie. L'allaitement fait partie de la vie et du monde. Je comprend que certaines personnes aient envie de "se cacher" mais ce n'est pas toujours le cas, et en quel cas, si une personne ressent une gêne, il suffit de détourner le regard au lieu d'être irrespectueux envers la mère et l'enfant.

      Vous avez mis le doigt sur quelque chose en parlant de personne en plein "moment de bonheur", pourtant c'est bien plus beau de voir un tel acte que la misère - qui semble normale dans notre société actuelle.

      J'ose espérer que les mentalités vont évoluer positivement.
      Car même en étant discrète - dans mon véhicule - j'ai eu bons nombres de remarques et jugements.. La discrétion n'enlève pas la bêtise, malheureusement.

      En vous souhaitant une toute belle journée.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire