Martel & Enclume, quand l'Art provient de la Terre du Milieu

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous avez certainement aperçu cette création de Martel & Enclume soit via mon compte Instagram ou sur Facebook.
Aujourd'hui, je vais vous parler un peu plus de ce Bijou de cheveux et ensuite, je laisserai la parole à Morgane, créatrice de talent, qui vous en dira plus sur son art, sa passion, son monde et ses aspirations.

Cela fait des mois que je suis M&E sur les réseaux sociaux et j'ai décidé de franchir le pas en lui demandant un bijou pour sublimer mes cheveux à l'image des chevelues allemandes dont les crinières me font m'émerveiller plus que de raison et dont les accessoires sont magnifiques, mais pas autant que ma barrette personnalisée. /sourire


La créatrice :

Morgane est une jeune demoiselle originaire de Bretagne qui crée avec passion, patience et amour une variété de bijoux au charme certain et dont les inspirations sont clairement visibles. Ainsi magie, féerie et tradition elfique se mêlent, s'emmêlent et forme Martel et Enclume.

Mon bijou :

Comme je le disais, Morgane m'a laissé personnaliser mon bijou, je lui ai laissé carte blanche et dis de suivre son inspiration suite à nos échanges. Mes seules demandes étaient d'avoir du bordeaux/rouges, du vert/sapin et du marron/beige, tel que l'on peut le voir sur la tenue de Bilbo dans le film : Le Hobbit.

De là, elle a parfaitement comprit que j'aimais cet univers, qu'elle chérit aussi et la magie a opéré.
Quelques minutes plus tard, elle m'a envoyé une photo d'un dessin sortit tout droit de son imaginaire, savait quelles pierres utiliser et comment les associer, comment torsader, marteler ce qui deviendrait mon bijou fétiche du moment.

Une semaine plus tard, mon bijou était prêt et posté. Rapide n'est-ce pas ?
Depuis, je le porte sans arrêt, ce qui me motive à faire plus souvent des chignons et ainsi, me permet de protéger mes cheveux des fourches et du froid.


Etant décoratif et réfléchit par Morgane, le bijou n'abîme pas les cheveux, les volutes ne se coincent pas, rien n'est agressé ou arraché lors de la pose ou du retrait. En effet, après de multiples essais et échecs, elle a réussit à trouver comment préparer et modeler le pic pour une pose et un retrait sans douleurs.

Mais si vous avez tout de même peur pour vos cheveux, vous pouvez tresser vos cheveux en une natte bien serrée dans le but de l'enrouler afin de former un chignon fixé à l'aide de pinces plates.
Passez le pic entre le chignon et votre crâne, ce qui fait qu'il ne passe ni dans la tresse, ni dans la base des cheveux et vous n'aurez aucun soucis. L'illusion sera parfaite.


Place maintenant à l'Interview de Morgane :

Si vous avez d'autres questions à lui adresser, n'hésitez pas à me poster un petit commentaire ci-dessous.

- Pourquoi avoir un jour décidé de créer des bijoux ?

J'ai toujours été quelqu'un de très manuel. J'aime travailler la matière, et par dessus tout, j'aime créer de nouvelles choses, qui n'existaient pas avant de les avoir imaginées et réalisées. Les bijoux et moi c'est une longue histoire d'amour. J'en porte très peu, mais j'ai toujours adoré en fabriquer. Ça a donc été un hobby ponctuel au début, qui s'est lentement transformé en une véritable passion. Comme mes notes à l'école ont toujours été bonnes, j'ai été « poussée » à faire de longues études, qui, à la fin de mon master, m'ont laissé un goût d'insatisfaction. Au lieu de poursuivre en doctorat, j'ai décidé de tout plaquer pour m'offrir une école de joaillerie, tout en bricolant dans mon coin mes petits bijoux, jusqu'à ce que mes amis, me poussent à ouvrir ma petite boutique ! Du coup ça n'a donc pas vraiment été décidé, c'est plutôt un chemin qui s'est formé de lui même, comme une évidence...

- Quelles sont tes inspirations ?

Ma toute première inspiration, c'est la Bretagne et les légendes celtes. Cette région incroyable est une source inépuisable d'inspiration, depuis ses forêts magiques, jusqu'à ses falaises capricieuses. Je m'appelle Morgane en référence à la fée Morgane des Dames du Lac de Marion Zimmer Bradley, et je suis baignée depuis ma plus tendre enfance dans les légendes celtes et la mythologie arthurienne que j'adore. Mes longues balades quotidiennes dans mes contrées bretonnes sont les petites muses qui guident mes mains. Je suis aussi une très grande lectrice de fantasy et de science fiction, et je m'inspire énormément de ce que je lis lors de la création de mes bijoux, en particulier l'univers de Tolkien, de Hobb de Lawhead, de Damasio, de King & de Staub, d'Asimov... qui m'inspirent & entourent toute ma vie depuis que je sais lire !
De façon plus générale, je m'inspire également aussi énormément de l'art et de l'artisanat médiéval. La musique est également une très grande source d'inspiration, étant donné que je suis moi même musicienne. Il est d'ailleurs rigolo de voir que ma façon de composer et de créer se rapprochent beaucoup, et que d'une nouvelle création en bijouterie naît souvent une nouvelle composition musicale ou inversement :) La musique qui m'inspire est très variée. Je suis une fille du rock, mais lors de la création, je me laisse plus naturellement porter par les musiques planantes de Dead Can Dance, d'Agnes Obel ou de Woodkid, mais aussi par les chants bulgares, les musiques traditionnelles nordiques, les BO de films ou de jeux vidéos ( Dark Souls, Zelda, Skyrim...) Bref, tout ce qui permet de s'évader et de se laisser porter par son imagination !

- Pourquoi avoir choisi les pierres ?

Parce que je les adore tout simplement ! Comme la plupart des civilisations qui ont foulé la Terre, les pierres m'intriguent, m'ensorcellent et appellent plus généralement à voyager dans un monde de magie & de croyances. J'ai commencé à les collectionner petiote, en m'émerveillant de toutes les créations que la nature pouvait offrir, et je ne me suis pas arrêté depuis ! Je ne pense pas pouvoir dire cependant que je crois réellement aux pouvoir des pierres, du moins, comme l'entend la lithothérapie. J'adore les légendes et les vertus qui leur sont attribuées, je rajoute une petite fiche à mes créations vendues qui synthétise les vertus des cabochons que j'utilise, et moi même je vais porter telle ou telle pierre selon les maux ou les émotions que je ressens. Mais je pense que j'aime surtout l'aspect magique qui se cache derrière ses pratiques ancestrales et presque rituelles qui nous rattachent à la Terre, plus que je n'y accorde un véritable effet. C'est un univers plein de magie et de beauté qui se cache derrière les minéraux, et que je trouve déjà merveilleux et enivrant en soi. Cependant, si un doudou n'a pas de super pouvoirs, il nous protège sacrément efficacement des monstres sous le lit, et peut soigner nos chagrins ! C'est donc au bon vouloir de chacun et selon nos croyances personnelles...

- Comment décrirais-tu ton univers et ton travail ?

Une fois, j'ai eu une petite cliente qui a comparé mon travail à l'art délicat des nains de l'univers de Tolkien. J'ai aussi eu une cliente qui disait de moi que j'étais comme une sorcière des haies ( la magie des haies étant une magie peu connue utilisée dans les romans de Robin Hobb qui consiste en la fabrication d'amulettes aux propriétés magiques. Tu imagines donc à quel point cela m'a fait plaisir !), et une autre fois, c'est toute une nouvelle d'une très talentueuse auteure qui a imaginé le monde que lui inspirait mes créations, où les étreintes ardentes des éléments anciens fusionnèrent et firent du monde leur royaume. De mon côté, c'est sous l'étendard d'un monde fantastique et de l'influence des cultures païennes et respectueuses de la Terre que j'ancre mon univers. J'essaie de retranscrire la féerie toujours présente qui s'affirme derrière toutes ces cultures à la fois différentes et très semblables, et de les transformer tant que je le peux en une ode à la Nature et aux merveilles qui la composent. Je pense que mon univers, finalement, c'est tout cela à la fois. C'est la magie de mon pays, mais aussi des différentes croyances, et c'est surtout ce que chacun peut y insuffler. J'essaie vraiment de faire porter à mes créations une âme qui leur est propre, et c'est sûrement pour cela qu'elles vont chuchoter différentes impressions à mes petits Marteliens, tout en restant intrinsèquement liées à un univers fantastique. J'ai choisi l'artisanat justement pour cette raison, en veillant à ce que chaque création soit unique et soit le fruit d'un savoir faire respectueux des valeurs & des thématiques qui me sont chères. C'est avant tout cela qui guide à la fois mon travail et mon univers.

- Peux-tu nous expliquer (en gros) comment sont fabriqués tes bijoux ? Et d'où proviennent les matériaux choisit ?

Tout part d'abord de la pierre. J'ai rencontré mon lapidaire actuel sur Ebay qui est indien et avec qui je papote maintenant par mail sans passer par le site, afin de sélectionner mes pierres et de n'avoir que de jolis trésors que j'ai moi même choisis. Je ne lui fait que peu d'infidélités car ses gemmes sont magnifiques et très variées, mais il m'arrive aussi de dégoter des petites merveilles ailleurs, des cabochons dans des petites boutiques perdues de Bretagne ou lors de salons des minéraux, des galets sur les plages costarmoricaines, ou des pommes de pin et des graminées sur les falaises forestières... J'utilise aussi de belles perles de pierres fines que j'achète maintenant uniquement chez un fabriquant français, qui, si elles sont assez onéreuses, sont d'une qualité épatante.
De là, je vais imaginer ce que je vais pouvoir en faire, et comment en faire ressortir le plein potentiel. Parfois je passe par l'étape croquis, parfois je laisse mes mains faire tout le travail. Il m'arrive très souvent de graver mes pierres, de runes de l'ancien Futhark ou d'arbres de vie repensés et imaginés par mes soins, ou encore d'arabesques délicates, de fleurs, d'animaux... car je trouve que c'est une façon très intime de transformer la pierre afin qu'elle développe une personnalité hors du commun, et qu'elle se fasse le messager de charmes et de portes bonheur, en passant du statut de cabochon à celui de talisman !
Pour les matériaux j'utilise principalement du cuivre, parfois brut que je patine à la main pour un effet antique et plein de profondeur, parfois vernis, et parfois plaqué argent. Le cuivre a cet avantage d'être à la fois malléable et solide, ce qui permet d'obtenir des pièces d'une grande finesse mais qui restent résistantes. Car si les bijoux que je fabrique sont évidemment à traiter avec soin, il m'importe qu'ils soient solides et qu'ils ne bougent pas dans le temps.
J'ai testé de nombreux fils différents avant d'arrêter mon choix sur les bobines de chez Perles and Co qui sont d'une grande qualité et me conviennent parfaitement. Il m'arrive aussi d'utiliser des fils d'aluminium pour des petits pendentifs, ainsi que des fils d'argent 925 que je patine par la suite pour des pièces plus « précieuses ».
Ma principale technique de bijouterie est donc celle du wire wrapping, une technique ancestrale dont on retrouve des traces depuis l'antiquité. Elle consiste à utiliser des fils tissés entre eux afin d'en sertir des gemmes, ou de former de jolies sculptures en métal. Avec mes fils donc, je sculpte, je martèle, je tisse, et je les torsade ensemble pour qu'ils entourent la pierre en la sublimant et en la sécurisant bien, afin qu'elle n'en bouge plus. Je n'utilise quasiment jamais de colle afin de ne pas trop dénaturer les éléments que j'utilise.

- Quelles sont tes perspectives d'avenir ?

Si je travaille depuis un moment en bijouterie, ma petite boutique elle n'a que deux ans, et demande encore à évoluer. Je pense garder un rythme assez similaire car j'aime ma petite routine de créations qui s'est installée, et c'est elle qui me permet de voir l'échoppe grandir doucement. Je m'aperçois cependant que la plupart de mes commandes consistent en la réalisation de créations personnalisées, et je pense donc essayer de me concentrer peut être un peu plus sur ce service là, tout en continuant à remplir ma petite boutique en ligne de créations spontanées.
Mon rêve serait également de tailler moi même mes pierres, et de filer moi même mes perles, pour maîtriser l'intégralité de la fabrication de mes bijoux, de A à Z. Pour cela il me faudra encore attendre de trouver les financements pour le matériel très coûteux que je devrais me procurer, mais je ne perd pas espoir. Toute chose vient à point, et la vie enseigne à ne pas se presser :)
Je souhaiterai aussi pouvoir participer à plus de marchés saisonniers, notamment les marchés médiévaux de Bretagne et d'ailleurs, dans lesquels je pourrais troquer mon statut de visiteur à celui d'exposant. Rencontrer les gens sur les marchés et les manifestations est un aspect de mon travail que j'adore et que j'aimerais beaucoup développer !
Pour le reste, j'aime aussi énormément l'idée de collaborer avec d'autres artisans & artistes divers et variés afin de réaliser des projets tout neufs et pleins des richesses qu'apportent le mélange de différents savoir-faire ! C'est quelque chose que je fais déjà beaucoup en m'alliant à des photographes, des dessinateurs, des artisans du cuir, du costumes , de la forge ou d'autres bijoutiers, mais je ne suis jamais rassasiée de ce genre de projets. Je n'ai pas de grandes prétentions, je suis comblée de pouvoir vivre de mon métier d'artisan et de m'apercevoir non seulement qu'il plaît, mais aussi que mes clients sont satisfaits de mon travail. Je ne demande pas beaucoup plus que cela. Partager mon savoir-faire, fabriquer et vendre mes petites créations sur mon site et sur les marchés, tout en pouvant continuer à m'occuper de ma famille, de mon potager et de mes poulettes, est pour moi la plus jolie façon de profiter humblement de la vie.

- Où peut-on retrouver tes créations ?

Elles sont disponibles sur ma petite boutique en ligne par ici : http://marteletenclume.com
Mais je suis aussi très présente sur Facebook, où se passe la majorité de mes commandes !
Comme je propose beaucoup de créations personnalisées, je suis joignable via ma page en message privé et il ne faut pas hésiter à me contacter. J'adore voir émerger des idées qui aboutissent sur de belles créations à l'issu de ces échanges. Car c'est aussi de ça qu'il s'agit, c'est une aventure à plusieurs, où je peux proposer mes humbles mimines pour réaliser des pièces aux plus proche des envies de mes clients.
J'ai également un profil Instagram sur lequel je montre un peu plus ce qui se passe en coulisses !


- Le mot de la fin ?

Peut être une petite ode à l'artisanat et aux métiers d'art.
Et de l'envie de chantonner mon bonheur de vivre cette vie toute simple et toute douce. Je n'aurai jamais osé penser qu'il est possible de vivre de sa passion, et je suis encore sidérée de voir que tout cela est possible.
Le monde tourne d'une bien drôle de façon actuellement, et trouver sa place est difficile et nécessite de faire des choix parfois difficiles. J'ai choisi de vivre, certes plus modestement, mais en prenant le temps de savourer une vie en privilégiant ce que je trouve important. L'artisanat est souvent délaissé, mais mérite pourtant toute sa place, surtout dans une société où la surproduction et la surconsommation sont les maîtres mots. J'aime à penser que les savoir-faire ne sont pas perdus, et qu'ils continuent de parler et d'inspirer les gens. Que ce soit du coté du créateur ou de l'acheteur, ce sont des pratiques qui prouvent qu'il est possible de vivre autrement. Tant de merveilles et de talents cachés méritent d'être découverts et partagés...

Ils ne demandent qu'à être dénichés, dans tous les domaines, et pour tous les goûts dans chacun d'eux !
Foncez ! Vous trouverez forcément votre bonheur, tout en permettant à des petits créateurs de vivre leur rêve.

Et vous, Connaissiez-vous Martel & Enclume ?

*Article reçu pour présentation
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous n'avez pas le temps de commenter ?
Cliquez sur le petit pouce pour m'indiquer que vous avez aimé, ça me ferait très plaisir.

Commentaires

  1. Merci pour cet article qui, quand j'ai vu le titre, m'a fait sourire. Je porte plusieurs creations de Morgane et elle a su toucher mon coeur par sa gentillesse et son talent indeniable. Elle prend a coeur tout ce qu'elle entreprend et sa générosité est sans pareil.
    Je prend plaisir à lire chacun des articles de ce blog et j'ai pu en savoir un peu plus sur cette artiste que j'admire.

    (non non je ne bave pas sur le magnifique bijoux de cheveux :) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un prochain craquage en vue ?
      Personnellement, je vais économiser pour m'en offrir d'autres tant il est génial. Morgane va avoir du pain sur la planche 😂

      Supprimer
    2. J'ai déjà craqué pour mon anniversaire il y a 2 semaines : un magnifique collier gravé yggdrasil sur une labradorite violette. Etant etudiante et sans revenus je ne peux economiser pour ces merveilles mais si je pouvais j'en aurai des tas et des tas.
      Pour un accessoire cheveux cela risque d'être compliqué vu que j'ai coupé (extra) court mes longs cheveux il y a 7 mois ^^'

      Supprimer
    3. Je crois que pour le coup, nous sommes pareilles. Si je pouvais, j'aurais des tas de bijoux faits par mes créatrices préférées mais... On ne peut tout avoir, malheureusement.
      Attention, les cheveux courts + diadème = J'adore ! :D

      Supprimer
  2. ah lala les frost de M&E j'en suis tombée amoureuse ! j'ai la chance d'avoir en ma possession un magnifique pendentif venant de la boutique de morgane. ca sera d’ailleurs elle qui fera ma parure de mariage :) ainsi que mes bijoux de cheveux pour l'occasion :D ( meme si c'est dans quelques années )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère lui en commander d'autres à l'occasion aussi. :)
      Elle sera certainement ravie de faire une parure de mariage.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire