Cinq Pistes pour un Allaitement Naturel et Réussi

Lors de mon Suivi en Maison de Naissance et à Domicile par la Sage-Femme, j'ai pu bénéficier de conseils de professionnels dans le but de me préparer un Allaitement Naturel et Réussi.


Aujourd'hui, j'ai eu envie de vous partager Cinq Pistes pour Optimiser votre Allaitement qui m'ont été donnée par ces personnes de confiance, sans bien entendu prendre la place de telles professionnelles, je peux vous guider un peu et surtout sans risque.
(Ce billet est une ébauche, je ne pouvais pas tout inscrire ici, sinon il aurait été très long)

Pistes pour un Allaitement Naturel et Réussi :

1- Se préparer psychologiquement : On ne le dira jamais assez, tout est dans la tête. Que votre choix soit d'allaiter ou non, il faut que vous y pensiez sérieusement et sans vous soucier de l'avis des autres. Soyez en phase avec votre corps et convaincue par votre décision d'allaiter.

2- Être soutenue par votre entourage, en particulier le Père : C'est une des conditions les plus importante. Tôt ou tard, vous aurez besoin de soutien et vous serez ravie d'être épaulé par le père de votre enfant, une amie, une mère, une sœur, un frère - pourquoi pas - ou tout autre personne.

Si votre entourage n'est pas réceptif à votre allaitement, vous trouverez facilement des associations au sein desquels vous trouverez le soutien nécessaire. Médecins, Spécialistes de l'allaitement, Communauté de mères, PMI, Forum sur internet sont autant de solutions ou encore les Spécialistes de la Leche League : Lien

3- Acquérir les bons gestes, les bonnes positions : De mon côté, j'ai choisis une Sage-Femme spécialiste de l'allaitement et si vous le pouvez, c'est ce que je vous conseille de faire. Mais si vous ne pouvez pas, documentez-vous et apprenez les positions à votre aise, avec ou sans coussin d'allaitement.

Autres sources : Cliquez sur les illustrations pour être redirigé



4- Adopter une alimentation saine et équilibrée : Une grande partie des nutriments ingérés par la mère aide à nourrir l'enfant, il faut donc équilibrer l'alimentation selon ces termes, manger à sa faim, le plus correctement et sainement possible.

Aliments qui favorisent la lactation : Fenouil, Laitue romaine, Dattes, Carottes, etc...
Ceux qui la stoppe : Persil, Pousse de soja, etc...

Renseignez-vous, c'est important.

5- Se confectionner une "Trousse de premiers soins" :

Vous pouvez vous munir d'onguents, de crèmes et autres accessoires - parce qu'on ne sait jamais - mais n'abusez pas, ne soyez pas les victimes du marketing de masse.
Comme dit plus haut, n'hésitez pas à demander l'avis de votre Sage-Femme.

Dans mes placards :
  • Une crème de soin : En cas de sensibilisation.
  • Quelques coussinets d'allaitement lavables : Un seul set suffit, car je n'en ai pas toujours besoin.
  • Deux bâtons de moxa : En cas de crevasses.
Bonus : Vous pourrez opter pour un Collier d'allaitement.
Pratique lorsque votre enfant attrapera tout ce qui passe pour le tirer ou griffer. Mais c'est accessoire.

Ma parole n'est pas évangile. Ne me croyez jamais sur parole.
Renseignez-vous, parlez avec votre Sage-Femme et écoutez votre instinct de mère, c'est un signal d'alarme profond.

N.B : La mise en place de l'allaitement n'a nul besoin de préparation drastique.
Il se met en route seul, sans que rien ne puisse le favoriser ou l'aider. Aucun mammifère sur Terre ne prépare la mise au sein. Cet article est une ébauche de petites choses simples qui faciliteront la mise en place de ce dernier, qui se fera naturellement grâce à vous et votre enfant. Il n'y a pas de secret !

Et vous, quels sont vos astuces/conseils à une amie ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous n'avez pas le temps de commenter ?
Cliquez sur le petit cœur pour m'indiquer que vous avez aimé, ça me ferait très plaisir.

Commentaires

  1. Merci pour ces conseils. Je me réjouis franchement de pouvoir allaiter correctement mon prochain enfant. Avec Samuel, mon premier, j'avais 18 ans et franchement, j'avais assez de soucis et j'ai pas voulu m'embêter avec l'allaitement. J'ai essayé, mais ça marchait pas et c'était fatigant et difficile... Alors j'ai tenu environ un mois et j'ai abandonné... Et maintenant, je suis contente de lire tes conseils :)
    On verra ça (très) bientôt ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh serait-ce une nouvelle subliminale ?
      Comme tu vis en Suisse, n'hésites pas à prendre une SF spécialisée dans l'allaitement, c'est pratique au retour de l'hôpital/de la maison de naissance. La mienne est venue 16 fois et si elle vit à moins de 20km, tout est prit en charge par LaMAL donc, pourquoi se priver. 😉 Je te conseille de chercher via : http://www.sage-femme.ch/fr/elt/heb/freiehebammen.cfm 😊 Elle peut être différente de celle qui te fait accoucher 👌

      Supprimer
    2. C'est une nouvelle plus ou moins subliminale ! Mais je ne suis pas encore enceinte, mais on va très bientôt s'y mettre ^^
      En tout cas, je vais clairement m'intéresser à ça de près. Je pense que je te solliciterai même sûrement ^^

      Supprimer
    3. Aucun problème, ce sera avec plaisir 👌

      Supprimer

Enregistrer un commentaire